Browsing Tag

Wellington

New Zealand

Days Bays & Eastbourne

Days Bays7

Le jour où je vous dis « il fait beau, si on allait se promener demain? », arrêtez-moi tout de suite. J’ai presque regretté d’avoir dit ça hier, mais finalement cette journée était tout ce dont j’avais besoin. Du soleil, de la bonne humeur, un bon moment à deux, beaucoup de rire, un moment de détente dans le bateau à l’aller puis au retour, une glissade pour Jo.

Days Bays2

De mon côté je me suis transformée en enfant (« Jo, quand est ce qu’on arrive ? » « Jo, je n’en peux plus je t’attends »; « Jo, tu n’as pas le droit rire » « Jo je me découvre des muscles » etc. ).

Disons que je n’ai jamais été une adepte des randonnées, que je me passe volontiers de marcher lors des repas de famille préférant jouer à la babysitter. Mais hier, c’était de ma faute, c’est moi qui avais lancé l’idée, alors j’ai assumé tant bien que mal mes propos.

Nous avons pris le bateau au départ de Queens Warf à Wellington en direction de Days Bays. $22 par personne pour un aller/retour si vous n’aimez pas le bateau, vous pouvez toujours prendre le bus. Mais la vue est certainement moins chouette.

Days Bays6

En arrivant, nous nous sommes arrêtés boire un long black à Chocolate Days Café. Un passage obligé selon les guides. Il manquait quand même un petit sourire de la part du staff et un peu plus de propreté concernant le service à café. Nous sommes assez exigeants, c’est vrai. Bref, nous sommes donc repartis à la recherche d’un endroit pour manger. Eastbourne, c’est vraiment très mignon, mais très petit. On ne voulait pas manger trop pour pouvoir faire une rando après. Les sandwichs trouvés nous ont peu convaincus alors nous avons opté pour un petit café avec vu sur mer. J’en ai profité pour prendre quelques jolies marques de bronzage sur le visage. Une pizza pour Jo, une salade pour moi puis nous avons pris la direction du chemin, et là c’est le drame.

Il ne faut pas oublier qu’en montagne ça grimpe, j’ai cru mourir. Je pense que Jo n’en pouvait plus de moi… Je n’ai pas arrêté de râler parce que je n’allais pas y arriver, j’ai même réussi à ne pas aller à gauche pour cause de chemin trop boueux mais ceci dit à droite ce n’était guère mieux. Comme quoi tout arrive, j’ai quand même réussi à marcher dans la boue, passer sur de gros cailloux pour éviter une mini rivière, marché à travers des racines et des pierres, tout ça sans tomber ce qui relève plutôt d’un exploit en ce qui me concerne.

Days Bays9

Days Bays4

Days Bays5 Days Bays8

Days Bays10

Days Bays11

La montagne dans laquelle nous nous sommes promenés

Days Bays3

Days Bays12

Days Bays

// Je papote aussi ici //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram

New Zealand

Wellington Lux Festival

Wellington Lux est un festival gratuit ouvert à tous qui se déroule à Wellington, du waterfront au musée Te Papa. Découvrez des sculptures interactives, ludiques et cinétiques. Pour ceux et celles que ça intéresse, vous avez jusqu’au 31 août.

Voilà déjà deux semaines que j’en parlais à Jo, mais nos emplois du temps et une météo capricieuse avaient jusqu’alors empêché cette sortie. Autant dire qu’il était prévenu, je voulais y aller pour faire des photos.

Alors hier après une sortie au restaurant « Boulcott Street » et sa fameuse rue qui monte monte un peu trop (ça se mérite un resto), nous avons filé en direction du Waterfront pour admirer ces différentes lumières.

wgtnlux2

BoingBoingGloop Machine

wgtnlux1

Le Boing Boing Gloop Machine en vidéo => wgtnluxfestival 

wgtnlux5

Il fallait crier pour que les fenêtres s’ouvrent

wgtnlux3 wgtnlux4 wgtnlux6 wgtnlux6* wgtnlux7 wgtnlux8 wgtnlux9 wgtnlux10 wgtnlux11

En plus de me suivre dans mes délires, Jo a été contraint de porter mon sac Vanessa Bruno. Même si ça l’embête un peu, je crois qu’il prend finalement du plaisir surtout quand des filles passent à côté et regardent le sac sous toutes les coutures. :)

wgtnlux12

wgtnlux11 wgtnlux13 wgtnlux14 wgtnlux15

// Je papote aussi ici //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram

Beauté, New Zealand, Voyages

Dezire Salon: Hair, Make-up, Nails à Wellington

Comme promis, ce weekend, je reviens pour vous sur mon expérience capillaire au bout du monde. Je n’avais pas eu le temps d’aller chez le coiffeur avant de partir, grave erreur. C’est-à-dire que comme beaucoup de femmes, je tiens particulièrement à ma crinière blonde. Et quand j’ai vu comment les Néo-zélandais se coiffent, j’ai pris peur. 

Mes cheveux ont bien poussé, ma couleur n’est plus vraiment jolie. Mes racines sont plus qu’apparentes et à chaque fois que je Skype avec ma famille en France, j’ai le droit à ça « Oh, mais tes cheveux, ils ont bien poussé, c’est grand temps d’aller chez le coiffeur Chloé ». Forcée de constater que oui, il est grand temps de faire quelque chose et de s’occuper de tout ça. Mais comme expliqué précédemment mes cheveux sont très importants pour moi. Et donc les confier à n’importe qui m’angoisse énormément. Bien sur je ne connais aucun salon à Wellington, mais heureusement ma belle sœur Claire sait me mettre en confiance. 

Petit rappel, Claire travaille comme Beauty Therapist chez Desire Salon. Et au moment où je suis allée me faire couper les cheveux, il y avait une réduction. D’ailleurs, la réduction est toujours en cours et sincèrement, ça vaut le coup. $ 50 au lieu de $ 100 la coupe pour moi qui avait les cheveux longs, c’était le deal parfait. 

Je suis arrivée au salon un peu stressée, j’avais pris deux photos avec moi et pris soin de regarder un peu de vocabulaire pour réussir à me faire comprendre. Une fois assise, je me sentais tellement à l’aise que je lui ai demandé de me faire un balayage blond. Mon vocabulaire restait quand même approximatif, mais dans l’ensemble, je suis plutôt satisfaite du résultat. Bien que je n’ai pas réussi à lui expliquer comment effiler mes cheveux. Mais à vrai dire, il n’avait pas les mêmes outils que mon coiffeur français. 

Dezire Salon1

Dezire Salon2

Dezire Salon3

Concernant la couleur, j’ai eu vraiment peur, car en sortant du bac à shampoing, j’ai vu mes cheveux gris, je lui ai donc répété plusieurs fois calmement que je voulais du blond et pas une autre couleur. Il a senti mon stress, mais finalement après le séchage, je suis ressortie toute blonde. 

Dezire Salon4

Enfin pour conclure, je peux vous assurer que je suis très contente du résultat. Alors si parmi vous certains sont à la recherche d’un salon de coiffure, je vous conseille Dezire Salon. Et puis parce que le salon n’est pas exclusivement destiné à la coiffure, je vous recommande aussi le travail de Claire. Si mon travail ne m’en empêchait pas, j’irai me faire faire une belle manucure. Pour découvrir un aperçu de son travail, rendez-vous sur leur page Facebook. 

// Retrouvez moi //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram