Lecture

« Quand les images jouent avec les mots »

Se poser quelques instants, puis lire quelques vers d’une poésie de Pierre Pensier, je vous propose aujourd’hui de découvrir ce recueil « Quand les images jouent avec les mots ». Un ôde à la vie, à l’amour, qui m’a transporté et m’a aidé dans une réflexion poussée sur les images et les mots, à l’ère des réseaux sociaux.

Hello ! Après vous avoir parlé de développement personnel avec Sandrine Bureau « A nos forts intérieurs » je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui, pour vous présenter ma nouvelle lecture des Editions Nombre7, dans le cadre de ma mission d’ambassadrice.

Qui est Pierre Pensier ?

Qui a dit qu’écrire des poèmes d’amour c’était ringard, surtout si c’est un étudiant en droit de 19 ans qui tient la plume ? Pour Pierre Pensier, la poésie a vocation à rester intemporelle. Lorsqu’il écrit, il essaie par les mots de transmettre, plus que des sentiments, des émotions, ces choses « bizarres » qui pimentent chacun des jours de nos vies. Et alors, quoi de mieux que des photographies pour accompagner ces poèmes ? Celles de son amie Melissa Beck, également étudiante en Droit à Montpellier, sont là pour vous plonger dans le monde qui est le sien depuis 14 ans, celui ô combien mystérieux, de la poésie.

A propos du recueil de poésie Quand les images jouent avec les mots

Un univers de morceaux de vie, d’amour, de solitude, accompagné d’une écriture fluide et honnête, qui résonne comme une voix dans un coin de votre esprit, telle une conscience chuchotante. Un manuscrit qui vous confronte à votre réalité, telle une ode à la vie, à la vôtre, la mienne, la leur…nos vies en somme. Un ouvrage poétique qui vous tend les bras, vous prend par la main, et vous emmène aux confins de votre propre pensée, toujours avec passion et sentiment, émotion et raison, souvenir et hommage.

Extrait : Conjugaison parfaite
« Avec ou sans conjugaison,
Avec ces quelques vers si mal écrits,
Je vais t’avouer qu’au plus profond
Je ressens, mes doutes, mes envies.

Parfois, la vie vient nous surprendre,
Même si, souvent, elle n’est pas tendre.
Elle m’a permis de te rencontrer
Au moment où j’étais méprisé.

Quand un ami me parle de toi,
Et que, soudain, il lâche un grand sourire,
Je sens que quelque chose se trame, mais quoi ?
Alors que faire, si ce n’est écrire ?

(…)

Mon avis sur ce livre

Je n’ai pas pour habitude de lire des poésies. Pour ainsi dire, je pense que la dernière remontait à des années, auparavant en classe de primaire certainement. Je n’ai pas le souvenir d’en avoir lu récemment. Quand j’ai choisi, ce livre je savais qu’il me transporterait et c’est pile l’effet que ce recueil à eu sur moi.

Un recueil rempli de nature, d’évasions, d’amour, qui nous fait voyager (avec de belles illustrations notamment), mais aussi réfléchir. Les mots de Pierre Pensier ont réveillé mes maux. Au fil des pages, on se laisse porter et réfléchir sur ces instants de vie parfois pas si réjouissants qu’ils en ont l’air.

Au fil des pages, cet ouvrage poétique vous prend par la main et vous emmène aux confins de votre propre pensée, entre souvenirs et hommages, raison et émotions, passion et sentiment.

J’ai lu ce recueil très rapidement et je ne l’avais pas partagé sur les réseaux sociaux, jusqu’à présent. L’été, c’est une période plus légère, plus joyeuse, plus propice aux rencontres, propice aussi au lâcher prise et bizarrement même si je fais plus de choses en été, je partage beaucoup moins. C’est d’ailleurs la raison principale de mon silence sur les réseaux sociaux : les images et les mots/maux.

Quand les images jouent avec les mots ou les maux ?

Je suis souvent très connectée de part mon travail mais aussi le blog bien sûr, mais cet été, j’ai moins posté.Se déconnecter pour mieux se reconnecter. Cette justification permanente de nos moindres faits et gestes est devenue normale, et elle m’effraie. Je suis lassée de tout ça, j’ai tellement envie de partager mes mots/mes maux, que je les couche sur papier pour m’apaiser.

Alors merci Pierre Pensier, pour ces poésies pleine d’amour, de vie, qui m’ont transportées le temps d’une heure dans un monde plus doux et agréable. Merci à celles et ceux qui prennent le temps de lire et non lire à travers les lignes en détournant mes mots par les leurs.

Pour terminer l’été, avant de reprendre le chemin de la rentrée, je vous donne rendez-vous sur mon compte Instagram pour un joli concours ! Un grand merci aux Editions Nombre7 et plus particulièrement à Olivia, sans qui cette collaboration n’aurait eu lieu.

Et vous, la poésie est-ce un genre littéraire que vous aimez lire ?

Enregistrez sur Pinterest pour plus tard

Previous Post Next Post

No Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.