Bien être

Digital detox : 15 jours pour déconnecter et se recentrer

Hello ! Je suis contente de vous retrouver même si je n’avais pas totalement coupé les ponts sur le blog. Digital detox, ce nom qui fait doucement rigoler tout le monde et moi la première, mais voilà, rigoler avec tes copines sur Facebook, et s’inspirer sur Instagram c’est chouette.

Sauf que scroller son téléphone au lieu d’avancer sur son projet, se comparer aux autres sans cesse, procrastiner, c’est moche.

J’ai l’impression que ça fait une éternité que je ne vous ai pas parlé de moi ! Alors voilà ma petite histoire d’accro au smartphone et ce que j’ai fait pour lâcher Instagram, Facebook et mes mauvaises habitudes.

Parce que oui c’est possible et qu’il vous faudra un peu plus que de la volonté pour y arriver.

Moi accro à mon téléphone ?

Avant ma digital detox, j’étais cette personne en panique si sa batterie de téléphone descendait en dessous de 20%, qui sortait son téléphone tout le temps y compris en repas de famille, qui photographiait sans cesse. C’était devenu une habitude, je me lève, je regarde mon téléphone, je veux savoir l’heure, je regarde mon téléphone, tiens il se passe quoi sur les réseaux, je regarde mon téléphone et ainsi de suite…

Force est de constater j’étais totalement accro ! La prise de conscience avait déjà démarré il y a quelques mois déjà, quand Apple a sorti son application dédiée au temps passé sur son téléphone et là je me suis prise une sacré claque.

Wow quelle claque ! Après avoir pris conscience de ça, il a fallu passer à la pratique.

Les réseaux sociaux font partie intégrante de mon travail et de ma présence sur ce blog et sont une source d’inspiration pour moi mais, en même temps, j’ai parfois l’impression de ne plus être moi. J’ai surtout eu cette sensation, quand j’ai dû me justifier sur mes faits et gestes avant le confinement.

Mes émotions commençaient a prendre le dessus et je ne gérais plus du tout. Les réseaux sociaux sont aussi bienveillants que difficiles à gérer dans certaines situations. Je voyais bien que la situation actuelle commençait à m’échapper, alors j’ai préféré m’éloigner.

Pour être honnête, j’appréhendais un peu et j’avais très envie de voir si j’étais capable de tenir 10 jours (finalement j’ai tenu 15 jours) sans réseaux sociaux et le confinement me semblait être le meilleur moment pour disparaître.

Les bienfaits de ma digital detox

J’ai ré-appris la notion du temps

A l’heure où je rédige cet article, je pense que nous avons tous ré-appris cette notion de temps. On a jamais eu autant de temps que maintenant. Alors sans réseaux sociaux, cette différence est d’autant plus palpable. Seule mon Apple Watch m’a rappelé que je devais bouger, mais je n’avais plus cette « pression » de poster une photo le matin et une le soir sur mon feed Instagram.

Moins d’addiction à mon téléphone 

Le premier jour, mon reflex a été de regarder mon téléphone plusieurs fois par jour, comme avant, mais après j’ai fini par le lâcher voire même le laisser dans une pièce et l’oublier. J’ai moins ressenti le besoin de l’avoir à mes côtés en permanence.

Se recentrer sur soi

C’est certainement ce qui a été le plus important pour moi dans cette digital detox, c’est le fait de me recentrer et de prendre du temps pour faire d’autres choses. Pour une fois, je n’ai pas pris mille photos, seulement quelques unes du cerisier en fleurs et du chat. J’ai beaucoup lu et pris le temps de travailler sur mon projet Shop by Clo.

Ce que j’ai appris de ma digital detox

Ce n’est pas si difficile que ça !

C’était mon premier frein et une des raisons pour lesquelles je n’avais pas oser me lancer. 15 jours c’est finalement pas si long que ça et c’est même passé plutôt vite. Les réseaux sociaux m’ont manqué les premiers jours mais j’ai fini par m’y habituer. D’ailleurs, aujourd’hui je n’ai remis qu’Instagram et je ne me suis pas sentie très à l’aise. Comme quoi je ne pensais pas que le retour serait si compliqué.

Compenser cette habitude par une autre

Les habitudes se prennent facilement mais c’est dur de les effacer complètement. Alors j’ai remplacé mon temps d’écran à scroller les feed des autres, par la lecture. Résultat des courses, j’ai terminé 3 livres et j’en ai commencé un quatrième. J’ai aussi passé plus de temps sur WhatsApp à prendre des nouvelles de mes proches et de ma famille.

Ce que j’ai fait pendant mes 15 jours de digital detox

Comme je vous l’ai dit précédemment, cette digital detox s’est faite pendant le confinement. Mais au delà de ça, j’ai continué de télé-travailler pour Shop by Clo et continué mon travail avec ma graphiste. J’ai appris à lâcher prise et déléguer partiellement la partie technique du projet, et c’est donc une troisième personne qui m’accompagne sur la création de ce site internet. Nous sommes désormais trois à travailler sur ce projet qui me tient tellement à coeur.

Malheureusement cette detox digital ne m’aura pas permis de renouer avec le sommeil. Le stress du projet étant toujours bien présent. Toutefois, je me suis mise à la méditation en testant une nouvelle application.

Je continue le sport dans la limite du périmètre imposé par le gouvernement et je fais du vélo elliptique au moins une à deux fois par semaine, dans l’espoir de me fatiguer et me faire dormir.

Comment poursuivre ma digital detox ?

Changer mes habitudes et faire des mini digital detox

Maintenant que j’ai identifié ce qui me faisait du mal, je me suis fixée des moments de déconnexion. C’est inscrit dans mon planning de la semaine, tout comme je l’ai fait pour le sport. Je pense d’ailleurs effectuer des mini digital detox de temps en temps, peut-être une journée dans la semaine.

Faire du tri

J’ai commencé par faire un grand tri sur mes réseaux sociaux. J’ai bloqué certains comptes Instagram. Vous ne le savez peut-être pas, mais j’ai 4 comptes : un perso, un pour mes bijoux, un pour le shop et un autre pour le blog. Bye-bye les personnes qui ne m’intéressent pas et qui se plaignent sans cesse, je ne veux garder que du positif !

Appuyer sur pause avant de se sentir submergée

A croire que j’aime recommencer mes erreurs à chaque fois. C’est sur ce dernier point, que je vais devoir redoubler d’efforts. Je fais partie de ces personnes, qui sont toujours dans le « toujours plus » et qui n’écoutent pas assez leur intuition.

Et vous, avez-vous déjà essayé la digital detox ? Est-ce une expérience qui vous tente, ne serait-ce qu’une journée ?

 

À propos de l’auteur

Chloé auteur du blog Daily about Clo depuis 2011. Elle partage chaque semaine ses looks, ses bonnes adresses mode, décoration et restaurant, ses voyages en France et à l'Etranger et ses inspirations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.