Humeur

Il faut du temps

Hello ! Comment allez-vous ? Pas de panique, ce soir il n’est pas question de lire ce post avec un paquet de mouchoirs à vos côtés, enfin je l’espère. Avant de revenir à des choses plus futiles par ici, j’avais envie de vous donner quelques nouvelles.

Je tenais à vous remercier pour toutes vos attentions, vos messages, votre bienveillance. C’est toujours difficile de se confier à vous et cela même derrière un écran. Au fond, je sais que vous êtes nombreux et nombreuses à me lire et à me connaitre dans la « vraie vie », alors inutile de me cacher. J’ai toujours été honnête ici et quoiqu’il se passera je le resterai.

Et sinon, tu vas comment ? 

Après un début de semaine très difficile et un retour chez moi un peu déprimant, j’essaie de faire des choses qui me font plaisir. Je lis, j’écoute de la musique, je dors, je crée de nouveaux bijoux, je bois du thé, je vois des amis et de la famille, je vais voir papa, je marche, je me concentre sur l’essentiel et je prends mon temps.

C’est prouvé, si l’on pense positif on récolte du positif. Alors je continue de penser que la roue tournera ces prochaines semaines ou ces prochains mois. En attendant, il faut s’écouter et prendre le temps. J’ai toujours tendance à vouloir aller au bout des choses et à trop en faire. J’ai profité de papa jusqu’au bout mais maintenant je dois penser à moi.

J’avance petit à petit, même si je suis fatiguée, épuisée et puis « j’en ai plein le dos ». Cette expression n’a jamais aussi bien porté son nom. J’ai la sensation d’avoir deux parpaings sur les épaules, qui s’en vont et reviennent. Je dors un peu mieux, mais les cauchemars ne sont pas totalement partis. Là encore, il faut du temps. Le temps c’est précieux et à la fois on passe son temps à courir après. Mon corps parle à ma place et j’ai bien compris que je devais m’arrêter…

Et le blog dans tout ça ?

S’il y a bien une chose que je n’arrête pas c’est l’écriture. Je suis plus discrète par ici, mais les notes sur mon iPhone s’accumulent. Je n’avais pas envie de vous partager ces mois et ces semaines de galère alors j’écrivais pour personne sur mon téléphone. Un jour peut-être je les publierai quelque part, à voir..

Le blog reste un outil pour vous partager mon humeur, mes looks (il y en a deux qui vont arriver bientôt), mes voyages (je réfléchis à la forme à donner pour mes articles sur le Canada), mes bonnes adresses et bien d’autres choses encore..

Avant que cet article ne soit trop long je vais m’arrêter là pour ce soir, je vous souhaite un joli vendredi sous le soleil. Prenez soin de vous et surtout n’oubliez pas que la vie est belle et qu’il faut profiter de chaque instant.

Chloé

 

Previous Post Next Post

1 Comment

  • Reply Aurore 5 octobre 2018 at 9 h 25 min

    Tu es foncièrement positive et courageuse… là tu vis une blessure d’amour terrible. Du genre que je redoute. Alors oui il faut du temps, et si possible il ne faut pas fuir la tristesse non plus.
    L’accepter comme un moment normal et parfois envahissant qui s’estompera.
    Et puis ton Papa, il peut être fier : son sang coule dans tes veines et tu as sans doute hérité de lui cette passion pour la découverte, l’entreprenariat, ton côté fonceur et populaire ?
    Je t’embrasse très très fort

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :