New Zealand

Road trip dans l’ile du Sud : Partie 3/4

Il serait judicieux que je termine mes articles sur mon voyage en Nouvelle-Zélande, alors voici le troisième volet de notre road trip dans l’île du sud. Rappelez-vous, je vous ai déjà présenté dans une première partie : Christchurch, Kaikoura et Farewell Spit puis dans une seconde partie : Abel Tasman, Pancakes Rocks et Fox Glacier. Ce troisième article marque la fin de notre road trip, avec la découverte de Queenstown, Milford Sound et Dunedin.

IMG_6880

Avant de partir, on avait tellement entendu parler de Queenstown que nous étions impatients d’y arriver. La ville est surnommée la capitale mondiale de l’aventure. Un surnom qui est dû aux innombrables sports extrêmes que l’on peut y pratiquer toute l’année. C’est également la première destination touristique dans l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. La ville se situe au coeur de l’Otago, sur les rives du lac Wakatipu. Amateurs de cinéma, vous n’êtes pas sans savoir que le « Seigneur des Anneaux » ou encore le « Monde de Narnia » ont été tournés dans le pays.

IMG_6806

IMG_6816

IMG_6841 IMG_6831

Malheureusement, la météo n’était pas avec nous cette journée. On aurait bien eu envie de rejoindre la télécabine Skyline pour profiter du point de vue (790m) mais il y avait tellement de brouillard cette journée-là que même en montant plus haut, la vue n’aurait pas été plus dégagée. N’étant pas de grands sportifs de l’extrême, mais plutôt de bons mangeurs, nous avons profité d’une accalmie pour faire un tour dans le centre ville. Les rues sont pavées, il y a de nombreuses boutiques (y compris de luxe), des cafés, et restaurants. Mais un des restaurants est mondialement connu, le Fergburger. On arrive à la bonne heure, même si on aura tout de même attendu une bonne demie heure pour avoir notre hamburger. Car après nous, c’est la cohue, les gens attendent dehors sous la pluie. En même temps, je les comprends. Ce sont les meilleurs des hamburgers que nous avons mangés jusqu’à maintenant. Si on avait su on n’aurait pas pris de frites, vu la taille gigantesque des burgers. Les ingrédients sont frais, il y en a pour tous les goûts (viande ou poisson, végétarien, etc.).

photo 2

IMG_6819

IMG_6825 IMG_6822 IMG_6820

Après cette pause déjeuner et histoire de digérer nous sommes repartis dans la ville profiter de quelques rayons de soleil avant que la météo ne se dégrade. En remontant dans le van, nous avons emprunté une rue très pentue pour prendre un peu de hauteur et espérer prendre deux/trois photos du paysage mais il pleuvait tellement que nous avons décidé de continuer notre route en direction de Te Anau avant de découvrir Milford Sound le lendemain.

IMG_6849 IMG_6847 IMG_6844

Le Milford Sound est le plus célèbre fjord du sud de la Nouvelle-Zélande. La route qui serpente dans le Fiordland est considérée comme l’une des plus belles du monde. Pour profiter pleinement du voyage nous avons passé la nuit en face du lac de Te Anau au camping Lake View Kiwi Holiday Park & Motels. La météo nous annonce un grand soleil, ce qui est plutôt une bonne nouvelle quand on sait que le Fiordland est l’une des régions les plus humides (7m de pluie y tombent chaque année) de la planète.

IMG_6907

Nous avons quitté Te Anau à 8h puis après un mauvais aiguillage nous avons finalement trouvé la bonne direction. Il n’existe qu’une seule route pour se rendre au Milford Sound. Sur la route, nous avons croisé et doublé beaucoup de bus (il est possible de faire le trajet depuis Queenstown). Ils s’arrêtent toutes les cinq minutes. Certes, le paysage est assez exceptionnel mais nous avions la croisière et il aurait été dommage de manquer le départ vu la météo du jour. On s’arrêtera quand même pour admirer les célèbres lacs miroirs, les Earl Mountains se reflètent à la surface des eaux calmes. Le spectacle est grandiose, on y resterai bien. La route continue en forêt. On apprendra par la suite, que c’est ici que le réalisateur Peter Jackson a choisi ce cadre féerique pour représenter la forêt des Ents dans le « Seigneur des Anneaux ». La route est aussi belle de l’autre côté du tunnel, et le mieux serait encore d’y aller pour se rendre compte de la beauté du paysage. Sur les conseils d’un des serveurs du Bistro Gentil, on réservera deux places pour le Juicy Boat à 11h15. Mais vous avez le choix, puisque toutes les compagnies sont présentes. Il nous reste un 15min avant le départ, le temps de retourner au van pour s’équiper chaudement et prendre notre appareil photo et caméra.

Malgré la température extérieure, on profite du paysage en attendant dehors. Le bateau arrive, on décide de profiter du spectacle en restant à l’extérieur. On écoutera attentivement les consignes, puis la croisière commence.

IMG_6905

IMG_7065

Chutes de Lady bowen à quelques mètres de l’embarcadère

Deux chutes spectaculaires se déversent dans le fjord, Lady Bowen puis les chutes de Stirling aussi célèbres que les Huka Falls. Le capitaine nous prévient si notre matériel photo ou vidéo n’est pas imperméable mieux vaut partir. Même en étant à l’avant du bateau, je reçois quand même beaucoup d’eau. Plus nous approchons de la mer de Tasman plus nous avons de chance d’apercevoir des dauphins. Pas de chance pour nous, alors on observera quand même les rochers où nous pourrons photographier des otaries à fourrure.

IMG_6981

IMG_6963

IMG_6924

IMG_7005

IMG_7036

De retour sur le Quai, on se dit qu’il est vraiment impossible de faire l’impasse sur le Milford Sound. On aurait eu tort de quitter la Nouvelle-Zélande sans s’y rendre. Côté pratique, la croisière dure 1h30 et propose du café et du thé à volonté. Je vous conseille d’apporter votre sandwich ou sinon de les laisser dans le van et de faire une pause près des lacs miroirs pour votre déjeuner.

IMG_7082

IMG_7081

Après ce détour, il est temps de reprendre la route. Pas motivés pour faire 5h de route, on s’arrêtera à Gore (la ville du poisson). Tout comme le camping, la ville n’est pas intéressante, donc pas de quoi s’y attarder plus ici.

Le lendemain, nous partons à 10h sous la pluie et le vent en direction de Dunedin. C’est la capitale de l’Otago, une région célèbre pour ses montagnes aux sommets arrondis et ses falaises abruptes. Aujourd’hui Dunedin reste la deuxième ville de l’île du sud et la 5ème plus grande agglomération du pays. Sa particularité est d’être un joyau architectural.

Nous ne sommes pas gâtés par la météo, mais on ne se démonte pas et après un tour à l’Office de Tourisme on fait un tour dans la ville malgré le froid, le vent et la pluie. J’essayerai de prendre des photos de la gare malgré les poteaux qui gâchent la visibilité. La gare de Dunedin est la plus photographiée du pays. (photo) Après avoir tourné en rond pour un restaurant que l’on n’a pas trouvé, on jette un coup d’oeil sur Tripadvisor et on fini par déjeuner au Best Café. Sous ce nom se cache en réalité un drôle de restaurant. Il se situe à côté d’une poissonnerie, l’entrée est assez originale, mais le « pire » reste à venir. On entre dans une salle qui fait office de salle à manger, les tables ne sont pas débarrassées, il n’y a aucun serveur. Des gens rentrent, personne ne vient, c’est finalement des clients assis qui viendront débarrasser les tables et accueillir d’autres clients. Une serveuse arrive, s’excuse d’avance pour l’attente et le bazar. Elle nous apportera deux tranches de pain de mie non toastées pour patienter. Même si nous ne sommes pas pressés, on se sent un peu déstabilisé par l’ambiance de ce restaurant. La seule serveuse court partout, 30 min d’attente pour recevoir notre entrée puis notre fish and chips. Ce restaurant à l’allure un peu cheap et ringard est tout de même classé 4ème sur 258 !

Après ce lunch, nous sommes repartis avec un beau PV pour avoir dépassé de 5min le temps de stationnement. Bref, la pluie s’est arrêtée et tant mieux car pour l’activité d’après c’est plus sympa. Avant de partir en Nouvelle-Zélande, je m’étais un peu documentée, et avais trouvé un truc insolite à faire : monter la rue la plus inclinée du monde.

IMG_7085

Baldwin Street figure dans le Guinness Book des records. Grimper sur 350m avec une inclinaison de 35 degrés, c’était le défi de notre dernier jour de road trip. Un escalier sur le bord de la route permet de gravir la pente. Et même si les larges marches de faible hauteur facilitent l’ascension, la pente devient de plus en plus raide. C’est vraiment surprenant de voir les maisons perpendiculaires à la route et les poubelles parallèles. A cette altitude, la vue est splendide, qu’en pensez-vous ?

IMG_7087

IMG_7091

IMG_7090

IMG_7097

IMG_7101

IMG_7105

IMG_7107

J’espère que toutes ces photos et ce long texte vous ont plu et donner envie de partir en sac à dos à la rencontre de ce pays aux mille et une facettes. Je reviendrai une nouvelle fois sur ce road trip avec quelques conseils, bons plans, bonnes adresses etc. dans un prochain article.

Photos : Tous droits réservés

Publicités
Previous Post Next Post

3 Comments

  • Reply lily 29 décembre 2014 at 23 h 31 min

    C’est vraiment super beau
    Bisous, passe de bonnes fêtes

  • Reply Un bouquet de plumes 2 janvier 2015 at 9 h 54 min

    il y a des photos époustouflantes !!!!
    tu as bien fait de partir en road trip pour ne surtout pas rater ça !!
    Xx

    • Reply dailyaboutclo 2 janvier 2015 at 10 h 47 min

      Tu n’imagines pas comment ça me manque ! A défaut j’en prends plein la figure en Normandie pour quelques jours :-)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.