Browsing Category

New Zealand

New Zealand

Le PVT : voyager et travailler en Nouvelle-Zélande (FAQ)

Vous êtes toujours aussi nombreux et nombreuses à m’envoyer vos questions à propos de mon expérience de PVT en Nouvelle-Zélande. J’ai décidé de reprendre cette catégorie consacrée à la Nouvelle-Zélande avec plusieurs dossiers et articles dédiés. Bien sur tout est tiré de mon expérience, mais n’hésitez pas à partager la vôtre en commentaires.

Continue Reading

New Zealand

Bistro Gentil, la gastronomie française à Wanaka

Je vous en ai vaguement parlé la semaine dernière, car je ne voulais pas tout vous dévoiler. En effet, lors de notre road trip dans l’île du sud, nous avons opté pour un van très minimaliste dans l’idée de se faire plaisir par ailleurs. Nous avons fait le choix de miser sur un très bon restaurant pendant notre séjour, le Bistro Gentil. Il s’avère que Jo connait très bien les Baux de Provence puisqu’il y a travaillé et avait très envie de tester ce restaurant haut de gamme alors c’était l’occasion parfaite.

Bistro gentil7

Arrivés en van orange, nous ne sommes pas passés inaperçus mais comme le dicton le dit « l’habit (enfin le van) ne fait pas le moine ». Passé cet épisode où nous avions l’air de deux touristes perdus, nous avons pris place sous la véranda. Les sièges sont recouverts de peau, l’ambiance est chic sans être trop guindée. Le service est soigné, les serveurs prennent le temps de nous expliquer le concept du restaurant, le système de carte pour le choix des vins etc.

Bistro gentil1

Au départ pas très à l’aise, je prends le temps d’admirer le cadre (les pics enneigés en arrière plan), la décoration et la carte qui propose différentes entrées, plats du jour et desserts. La carte des vins est plutôt bien composée. J’ai beaucoup apprécié le choix, la présentation des bouteilles et l’originalité de pouvoir se servir soi-même. On peut y déguster 24 vins au verre, demi-verre ou sous la forme de « tasting ».

Bistro gentil2

Au moment de choisir les plats, impossible de se décider sur l’entrée. Nous en choisirons donc trois, la première à partager le Saumon des Alpes puis un Steak Tartare pour Jo et le Parfait pour moi. Selon le chef, il faut mélanger le steak tartare et le déposer sur les feuilles de salade qui l’accompagnait. Jo aurait certainement préféré avoir plus de pain que de salade. Pour ma part, je n’ai jamais mangé de parfait aussi fondant et délicieux.

A l’unanimité les plats sont joliment présentés, bien cuisinés et assaisonnés. Jugez par vous- même.

Bistro gentil3

Saumon des Alpes Cured Mt. Cook Alpine salmon, citrus, lemon gel, puffed salmon skin, squid ink mayonnaise, fennel

Steak Tartare  Premium raw diced eye fillet, organic egg yolk, crispy onion,  French fries, herb emulsion, cos lettuce

Steak Tartare
Premium raw diced eye fillet, organic egg yolk, crispy onion,
French fries, herb emulsion, cos lettuce

Le Parfait Duck liver parfait, whipped orange butter, tamarillo chutney,  freeze dried cherries, BG blackberry balsamic vinegar

Le Parfait
Duck liver parfait, whipped orange butter, tamarillo chutney,
freeze dried cherries, BG blackberry balsamic vinegar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les plats, Jo avait choisi le canard à l’orange et moi le poisson du Chef. J’ai adoré la texture croustillante du poisson associée avec le Kale.

Bistro gentil6

Canard à l’Orange Canterbury Valley confit duck leg, pan roasted breast, marmalade jus, orange glaze, confit carrots, roasted yam purée

Bistro gentil5

Poisson du Chef

Et pour terminer sur une note sucrée, Jo a choisi le tiramisu déstructuré, une tuerie et moi j’ai opté pour un dessert du cabinet. Un gâteau à la mousse au chocolat, intérieur crème brulé et dôme en chocolat et gelée de framboise.

Bistro gentil9

Le Tiramisu Deconstructed tiramisu, coffee, mascarpone, chocolate

Gâteau du cabinet

Gâteau du cabinet

Pour terminer, je pense que c’est le meilleur des restaurants dans lequel je suis allée manger pour le moment. Le service était soigné, le personnel soucieux de ses clients, agréable, et aimable. La qualité des plats proposée était à la hauteur de ce lieu d’exception. Sachez que le restaurant est également ouvert le midi et que pour les sudistes, vous pourrez même jouer à la pétanque après le repas. Pour les autres, vous pourrez toujours flâner autour du restaurant et découvrir les sculptures et autres joyaux disposés autour du restaurant. Merci encore pour cette aventure culinaire et peut-être à bientôt en Provence cette fois !

Photos : Tous droits réservés – Photos prises avec l’iPhone et peu de lumière (d’où la mauvaise qualité)

// Suivez-moi sur //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram

New Zealand

Road trip dans l’île du sud: Partie 1/4

Mon départ pour la France était proche, et en y réfléchissant bien, je n’avais pas beaucoup voyagé pendant cette année de Working Holiday Visa. Nous étions partis en janvier du côté d’Hawke’s Bay (côte ouest de l’île du Nord), puis récemment, on avait passé 3 jours à Auckland. J’avais très envie de découvrir les Coromendel et ses immenses plages puis d’un autre côté on m’avait dit tellement du bien de l’île du sud que notre choix s’est porté sur cette dernière.

Le problème c’est que nous étions proches de la fin de mon voyage et que Jo venait tout juste d’accepter un nouveau job. Finalement, on a réussi à s’accorder pour prendre 10 jours de vacances juste avant mon départ.

10 jours c’est peu pour découvrir toutes les richesses de l’île du sud mais c’est déjà mieux que rien. A l’aide de guide et d’avis récoltés sur Twitter ou des blogs spécialisés, nous avons commencé à préparer notre road trip à l’aide Google Map. En théorie voilà à quoi ressemblait notre road trip idéal :

Dans la pratique, nous avons quand même réussi à voir beaucoup de choses mis à part Fox Glacier et Queenstown que nous avons survolé en raison du mauvais temps.

Afin de ne pas vous assommer avec trop de textes et d’images, j’ai décidé de séparer ce road trip en quatre parties.

Jour 1: Dimanche 12 octobre, 6h du matin on prend l’avion de Wellington vers Christchurch. Heureux d’être en vacances et sous le soleil, on monte dans un taxi pour aller récupérer notre van. Malheureusement tout ne s’est pas déroulé comme on l’avait imaginé. Je ne sais pour quelle raison le site internet sur lequel nous avions booké notre van n’a pas donné les infos à Spaceship (le loueur de van). Nous avons donc attendu 5h devant la location de van pour rien. Après cet épisode chaotique, nous avons pris un bus pour rejoindre le centre ville de Christchurch. Nous avons booké une chambre pour deux au YHA. C’est la deuxième fois que nous testons ce type de backpack, je vous le recommande vivement. L’accueil est chaleureux et la chambre était très propre. Après avoir déposé nos affaires, nous nous sommes promenés dans la ville.

La ville de Christchurch dégage une atmosphère très particulière. En effet, en 2010 un énorme tremblement de terre a eu lieu dans cette ville. 4 ans plus tard, on voit toujours les séquelles de cette ville en reconstruction. J’ai quand même adoré le centre commercial en containers et le Jardin Botanic.

IMG_6174

IMG_6189 IMG_6176 IMG_6168

Jour 2 : Départ à 10h à bord de notre Van Padme, un van orange peu discret mais on y reviendra.. ;) Notre temps est compté on décide de partir directement en direction de Kaikoura.

La péninsule de Kaikoura se trouve au nord-ouest de l’île du sud. 3600 habitants accueillent chaque année un million de voyageurs, et on comprend pourquoi. C’est assez magique comme endroit, on peut réunir la mer et la montagne sur une même photo. C’est aussi l’endroit idéal pour nager avec les dauphins et observer les baleines.

IMG_6219 IMG_6251

A défaut d’avoir vu les baleines, on a mangé des fruits de mer sur Fyffe Quay. Au premier abord, on a du mal à croire que c’est The place to be. Je vous recommande le Kaikoura Seafood BBQ situé juste à côté de la plage. Saint-Jacques, moules, crevettes, saumon pour la modique somme de $9. Des produits frais, pêchés le jour même pour seulement $9 on aurait eu tord de s’en priver!

IMG_6218

IMG_6216

Histoire de digérer tout ça, nous avons pris de la hauteur et garé notre van sur le parking de Point Kean. On aurait pu y rester la journée tellement la vue est splendide.

IMG_6231 IMG_6236

Jour 3 : Après une nuit en camping dans notre mini van, on décide de faire une petite randonnée qui servira de mise en jambes pour celle qui nous attend le lendemain à Abel Tasman. 5km au bord de l’eau ça a l’air romantique comme ça, mais finalement on s’est retrouvé au milieu d’une tempête de sable après s’être perdus dans le « Sahara » sans blague le balisage était très mauvais. Bref si l’envie vous prend, ça s’appelle Farewell Spit.

IMG_6289 IMG_6299

On se retrouve la semaine prochaine pour la deuxième partie du road trip avec la découverte d’Abel Tasman, des Pancakes Rocks et de Fox Glacier.

// Où me retrouver //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram

New Zealand

Un an au bout du monde

Il y a un an jour pour jour, je partais seule à la découverte de la Nouvelle-Zélande. A la fois stressée, triste de quitter ma famille et mes amies, mais aussi excitée à l’idée de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et de changer de vie.

Wellington

Je ne m’attendais pas à vivre une expérience aussi bouleversante et enrichissante pleine de rebondissements et de découvertes.

J’ai vécu une année folle, une année que je ne suis pas prête d’oublier. Je suis partie grâce à Véro & Ludo. Ils m’ont permis de découvrir ce chaleureux pays pendant un an. En partant seule, j’avais quelques objectifs bien définis: améliorer mon anglais, oser, aller de l’avant, vaincre mes peurs et tout un tas d’autres choses. Finalement, je ne suis pas restée seule très longtemps mais au moins j’ai réussi à vivre un an loin de mon confort habituel. Comme vous le savez, j’ai rencontré énormément de personnes dont une en particulier, Jo. Il est toujours en Nouvelle-Zélande pour quelques mois supplémentaires. J’en profite pour lui souhaiter un très bon anniversaire même si je ne suis pas à ses côtés aujourd’hui.

IMG_8703

A Auckland

Lors de ce voyage, j’ai vécu des choses que je n’aurai jamais pensé vivre. Moi qui suis plus habituée à des tenues mode ou chic, j’ai fini par adopter mes baskets et mon K-way aussi facilement que mes ballerines et ma veste. J’ai aimé me surpasser et je dois beaucoup à Jo surtout lors des randonnées. J’ai vu des paysages absolument magnifiques comme à Abel Tasman ou encore à Milford Sound. Des plages de sable fin, de l’eau turquoise, des otaries, des montagnes, des sommets enneigés, des lacs, des cascades, du soleil, de la pluie et parfois même un mix de tout cela. C’est la première fois que la nature m’aura autant émerveillée.

La Nouvelle-Zélande c’est magnifique.

Pancakes Rocks

Pancakes Rocks

J’ai testé l’aventure pendant 9 jours lors de notre roadtrip en van dans l’île du sud. Je vous en reparlerai prochainement plus en détails.

Et comme pour chaque expérience, il y a aussi eu des moments un peu moins drôles. De gros doutes mélangés à de la peur, le sentiment que tout s’écroule et que rien ne se passe comme on l’avait imaginé. Au bout de trois jours, j’avais même envie de sauté dans un avion puis de revenir en France. Mais finalement, je ne regrette pas d’être restée un an.

Hukka Falls

Hukka Falls

A ceux qui voudraient se lancer mais qui hésitent, je n’ai qu’un mot: osez. Osez prendre le risque de changer vos habitudes, osez ouvrir votre esprit vers l’inconnu. Je suis fière d’avoir sauté le pas, maintenant je n’ai plus peur de parler en anglais, je suis fière d’avoir vécu une incroyable expérience en tant que Kitchen Hand, je suis fière d’être restée et d’avoir accompli une partie de mes objectifs.

Osez l’inconnu, osez voyager !

// Où me retrouver //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram

New Zealand

Les différences entre la Nouvelle-Zélande et la France

Dans 20 jours mon voyage au pays des kiwis se termine, alors avant de tourner complètement la page j’avais envie de vous montrer en quoi la Nouvelle-Zélande diffère de la France. Je tiens juste à préciser que je n’ai rien contre la plupart de ces différences, il est bon de changer ses habitudes et de découvrir une nouvelle culture. Mais je suis obligée de constater que je suis très attachée à la culture française (nourriture, apparence physique etc.). Cependant le côté matérialiste que j’avais en France a un peu changé. Tout s’est bien passé néanmoins s’adapter à une nouvelle culture veut également dire s’adapter à un nouvel environnement. Il faut apprendre à sortir de sa zone de confort et ce n’est pas toujours évident. Je pense aussi que cette phrase va prendre tout son sens ce weekend, quand nous allons tester un nouveau mode de transport: le van (mais j’y reviendrai pour un article à part entière). Avant de vous raconter mon road trip dans le sud voici dans le désordre une liste des différences entre le pays des kiwis et les frogs :)

  • On roule à gauche et le volant est à droite, ce qui implique également des changements au niveau des commandes des essuie-glaces et des clignotants
  • Le sport national le plus connu est le rugby toutefois, on peut croiser un nombre important de joggers  dans les rues de Wellington

IMG_4886

  • Les forfaits téléphoniques sont limités en terme de data (bienvenue en 1990) Dur dur de passer d’un forfait tout illimité à 500 mb d’internet par mois.
  • Les maisons sont très mal isolées, il y a de la moquette partout (merci pour les allergiques) il n’y a pas de chauffage. Il y a beaucoup d’humidité dans notre appartement et l’on entend tout (comme le coloc qui skype en allemand jusqu’à 2h du mat’ et qui recommence à 8h :) )
  • Les services dans les restaurants commencent dés 17h le soir. Ce n’est pas rare que certains endroits soient bondés à 17h30. D’ailleurs lorsque nous allons au resto avec Jo, nous sommes très souvent les derniers à partir.
IMG_8880

Oui oui les kiwis ont la claaaasse !

  • Les kiwis aiment le vintage autant pour les vêtements que pour les voitures
  • Question nourriture, je pense vous faire un article dédié à ce sujet parce qu’il y a beaucoup de choses à dire
Christmas

Remember Christmas Day in 2013

  • Les néo-zélandais sont beaucoup plus sympas, accueillant et conciliant que nous Français. Même si l’on ne parle pas bien anglais ils sont à l’écoute et prennent le temps de nous comprendre. J’aime quand les gens me demandent comment je vais quand je rentre dans un magasin. J’aime entendre les gens remercier le chauffeur de bus lorsqu’ils sortent du bus etc. Pleins de petites attentions attachantes même si parfois on se croirait presque un peu trop dans le pays des bisounours.
  • Les gens terminent le travail très tôt, aux alentours de 16h30 17h30. Il faut donc penser que les magasins se plient aussi à cette règle. Néanmoins les supermarchés ferment un peu plus tard.

Wellington

  • Le décalage horaire : Jour/nuit Ce décalage implique aussi des changements au niveau de la météo. La Nouvelle-Zélande se trouve dans l’hémisphère sud donc l’hiver c’est l’été en France. Je dois dire que j’ai eu un peu de mal au début lorsque je sortais en manteau d’hiver et que je vous voyais tous poster des photos de plage et soleil sur instagram.
  • Si vous habitez ou passez un jour à Wellington je vous déconseille le parapluie s’il pleut mais plutôt l’imperméable coupe-vent. Wellington étant surnommée Windy-Welli :)

IMG_9221

  • Eté comme hiver, les filles se promènent en mini jupes et débardeur. Perso, je n’ai pas passé le cap de la mini jupe lorsqu’il fait moins de 15° et sans collant c’est impossible pour moi. Tout est une question d’habitude certainement
  • Le ridicule ne tue pas certes, mais les néo-z n’ont peur de rien. Comme sortir habillé en combi/pyjama pour venir au resto. Autre pratique trés répandue dans le pays, se promener pieds nus. WTF ?

IMG_5425

  • Les parents sont beaucoup plus laxistes en NZ qu’en France. L’enfant est roi, il n’y a pas ou que peu d’autorité. Je me souviens lorsque j’ai passé des entretiens pour être fille au pair avoir été un peu « choquée » lorsque les parents me disaient qu’ils laissaient tout faire.. J’ai eu des preuves au resto, les enfants collent des noodles partout et personne ne dit rien… ZEN
  • On trouve beaucoup de gens demandant de l’argent pour des associations diverses et variées (spa, familles en difficultés…)
  • Certains sont très fainéants au travail..20h par semaine c’est déjà bien assez !
  • La café est un art, un métier lui est d’ailleurs consacré : le barista. Il en existe de toutes les sortes: long black, flat white, americano, macchiato, latte, cappuccino, mochaccino.

IMG_9203

Si vous voyez d’autres différences, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

// Où me retrouver //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram

New Zealand

Days Bays & Eastbourne

Days Bays7

Le jour où je vous dis « il fait beau, si on allait se promener demain? », arrêtez-moi tout de suite. J’ai presque regretté d’avoir dit ça hier, mais finalement cette journée était tout ce dont j’avais besoin. Du soleil, de la bonne humeur, un bon moment à deux, beaucoup de rire, un moment de détente dans le bateau à l’aller puis au retour, une glissade pour Jo.

Days Bays2

De mon côté je me suis transformée en enfant (« Jo, quand est ce qu’on arrive ? » « Jo, je n’en peux plus je t’attends »; « Jo, tu n’as pas le droit rire » « Jo je me découvre des muscles » etc. ).

Disons que je n’ai jamais été une adepte des randonnées, que je me passe volontiers de marcher lors des repas de famille préférant jouer à la babysitter. Mais hier, c’était de ma faute, c’est moi qui avais lancé l’idée, alors j’ai assumé tant bien que mal mes propos.

Nous avons pris le bateau au départ de Queens Warf à Wellington en direction de Days Bays. $22 par personne pour un aller/retour si vous n’aimez pas le bateau, vous pouvez toujours prendre le bus. Mais la vue est certainement moins chouette.

Days Bays6

En arrivant, nous nous sommes arrêtés boire un long black à Chocolate Days Café. Un passage obligé selon les guides. Il manquait quand même un petit sourire de la part du staff et un peu plus de propreté concernant le service à café. Nous sommes assez exigeants, c’est vrai. Bref, nous sommes donc repartis à la recherche d’un endroit pour manger. Eastbourne, c’est vraiment très mignon, mais très petit. On ne voulait pas manger trop pour pouvoir faire une rando après. Les sandwichs trouvés nous ont peu convaincus alors nous avons opté pour un petit café avec vu sur mer. J’en ai profité pour prendre quelques jolies marques de bronzage sur le visage. Une pizza pour Jo, une salade pour moi puis nous avons pris la direction du chemin, et là c’est le drame.

Il ne faut pas oublier qu’en montagne ça grimpe, j’ai cru mourir. Je pense que Jo n’en pouvait plus de moi… Je n’ai pas arrêté de râler parce que je n’allais pas y arriver, j’ai même réussi à ne pas aller à gauche pour cause de chemin trop boueux mais ceci dit à droite ce n’était guère mieux. Comme quoi tout arrive, j’ai quand même réussi à marcher dans la boue, passer sur de gros cailloux pour éviter une mini rivière, marché à travers des racines et des pierres, tout ça sans tomber ce qui relève plutôt d’un exploit en ce qui me concerne.

Days Bays9

Days Bays4

Days Bays5 Days Bays8

Days Bays10

Days Bays11

La montagne dans laquelle nous nous sommes promenés

Days Bays3

Days Bays12

Days Bays

// Je papote aussi ici //

Twitter // Facebook // Pinterest // Google + // Instagram